60 Minutes Escape https://60escape.com Escape Game Paris Thu, 03 Aug 2017 17:51:01 +0000 fr-FR hourly 1 https://wordpress.org/?v=4.8.1 Cequepensentleshommes.fr ont testé 60 escape https://60escape.com/cequepensentleshommes-fr-ont-teste-60-escape/ https://60escape.com/cequepensentleshommes-fr-ont-teste-60-escape/#respond Wed, 12 Apr 2017 14:35:02 +0000 https://60escape.com/?p=1146 Ce Que Pensent Le Hommes a été convié pour tester l’un des plus récents escape game parisiens : 60′ Escape. Situé dans le dixième arrondissement de la capitale, au 130 rue du Faubourg Saint-Martin, on doit dire que notre curiosité…

Cet article Cequepensentleshommes.fr ont testé 60 escape est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>

Ce Que Pensent Le Hommes a été convié pour tester l’un des plus récents escape game parisiens : 60′ Escape. Situé dans le dixième arrondissement de la capitale, au 130 rue du Faubourg Saint-Martin, on doit dire que notre curiosité était piquée dès notre visite sur le site officiel du lieu. On nous promet un escape véritablement basé sur l’entraide, un Graal parfois difficile à atteindre. Voyons si 60′ Ecape a réussi son pari.

Tout d’abord, l’accueil est très chaleureux. Ou, pour être plus précis, il est celui de personnes qui aiment ce qu’ils font. On sent tout de suite que 60′ Escape est une véritable aventure pour ses gérants, et pas seulement un moyen de capitaliser sur une mode. L’endroit ne paie pourtant pas de mine, n’en met pas spécialement plein la vue. Comme nous avons déjà une bonne expérience des escape game, notre briefing est succinct, avec cependant tous les détails qu’il nous faut pour se mettre un peu dans l’ambiance. L’aventure testée est intitulée Les Infiltrés

Une Organisation secrète connue sous le sigle WD, a mis en place une stratégie maléfique visant à déstabiliser les traditions culturelles et intellectuelles de notre pays. Elle s’est insidieusement et résolument infiltrée. Le lavage de cerveaux a déjà commencé.

Une fois n’est pas coutume, nous ne spoilerons rien des énigmes et grosses surprises du game. Il est pourtant de notre devoir de vous dévoiler quelque chose : nous avons tout simplement adoré. Difficile de ne pas devenir absolument fan de cette salle, tant elle réussit ce qu’elle ambitionne : donner au concept d’escape game un nouveau souffle, basé sur l’interaction entre les participants. Ici, cette entraide n’est pas un outil pour une énigme ponctuelle, c’est un mode de pensée. Impossible d’avancer correctement sans avoir en tête que vos partenaires ont des pièces qui manquent à votre puzzle. Cette impression est poussée à son paroxysme, offrant des possibilités inédites pour des énigmes très bien équilibrées : jamais trop dures ni trop faciles, et surtout toujours probables. Venir à bout d’une d’entre elles vous fera dire « mais oui, mais c’est bien sûr », et non « c’est tiré par les cheveux ». Et ça, c’est tellement agréable…

On le voit, 60′ Escape a mis le paquet dans les énigmes, et le concept de l’entraide. La mise en scène n’est pas en reste. La meilleure façon de juger la bonne tenue d’un de ces jeux est de se demander si on a vu le temps passer. Pour Les Infiltrés, la réponse est sans appel : l’heure est passée en un clin d’œil. Grâce aux énigmes bien évidemment, qui s’enchaînent parfaitement, mais aussi grâce à l’ambiance visuelle et sonore. Autre très bon point, le game master est d’une efficacité redoutable. Les joueurs communiquent avec lui par le biais classique d’une télé, avec décompte et indices qui s’affichent, si besoin est. Mais ce n’est pas tout, car le game master peut aussi prendre la parole, et là on sent toute la passion des gens de 60′ Escape : le maître joue un rôle, véritablement. Ainsi, ses interventions jouent un rôle dans l’ambiance du jeu, et c’est très bien vu.

Au final, 60′ Escape est une proposition très intéressante dans le milieu de l’escape game, Les Infiltrés est certainement destiné à devenir l’une des salles majeures de la scène parisienne. Nous avons adoré, malgré un échec sur le fil du rasoir. Trois minutes de plus, et nous sortions vainqueurs c’est une certitude ! En quittant la salle, on a le droit à un petit débriefing nous expliquant ce qui allait, ce qui n’allait pas, l’accueil continue de nous satisfaire. On doit bien le dire : nous sommes totalement conquis par 60′ Escape.

Pour réserver votre partie, allez sur le site : https://60escape.com/

Source : https://cequepensentleshommes.fr/

Cet article Cequepensentleshommes.fr ont testé 60 escape est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/cequepensentleshommes-fr-ont-teste-60-escape/feed/ 0
kiss my geek ont testé Les Infiltrés ! https://60escape.com/kiss-my-geek-ont-teste-les-infiltres/ https://60escape.com/kiss-my-geek-ont-teste-les-infiltres/#respond Thu, 12 Jan 2017 15:33:04 +0000 https://60escape.com/?p=1144 Nous avons eu le plaisir de tester 60’ Escape, un nouvel Live Escape Game Parisien. En 3 étapes, comment cela fonctionne-t-il ? C’est simple : 1) Proposez à vos amis, collègues, parents, de rejoindre votre équipe (de 2 à 5 joueurs selon…

Cet article kiss my geek ont testé Les Infiltrés ! est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>

Nous avons eu le plaisir de tester 60’ Escape, un nouvel Live Escape Game Parisien. En 3 étapes, comment cela fonctionne-t-il ? C’est simple : 1) Proposez à vos amis, collègues, parents, de rejoindre votre équipe (de 2 à 5 joueurs selon la mission choisie). 2) Choisissez votre mission/aventure. 3) Tentez de sortir de la pièce où vous êtes enfermés en moins de 60 minutes. 4) Prendre la photo de la victoire (ou de la défaite) en compagnie de vos compères de jeu.

Le concept

Les locaux de 60’ Escape vous accueille dans les sous-sols d’un immeuble parisien du 10e arrondissement. Il s’agit du 12ème Escape Game fraîchement ouvert sur Paris. Le principe et le même que pour les escapes games déjà testés : sortir de la pièce en 60 minutes avec votre équipe. 60’Escape se différencie des autres escape games dans la mesure où l’on peut tout toucher et tout bouger : dans beaucoup d’escape games des panneaux ou messages indiquent « Ne pas toucher », « Stop », « Ne pas déplacer », des indications qui amenuisent  l’immersion des joueurs. Par contre, ce qui peut être également déroutant (mais c’est en cela que 60′ Escape se démarque) est qu’il n’y a pas forcément de lien logique dans la résolution successive des énigmes. Parfois c’est un coup de bol ou une surprise complète de résoudre une énigme.

Les deux missions proposées par 60′ Escape

Vous serez reçus par Laura qui vous invitera à prendre des forces avec quelques sucreries avant d’attaquer votre mission. Vient l’heure d’attaquer votre challenge, deux choix de pièces s’offre à vous :

  • Les Infiltrés (que nous avons testé)

« Une Organisation secrète connue sous le sigle WD, a mis en place une stratégie maléfique visant à déstabiliser les traditions culturelles et intellectuelles de notre pays. Elle s’est insidieusement et résolument infiltrée . Le lavage de cerveaux a déjà commencé. Toutefois, tout  n’est pas perdu . Un de nos agents est parvenu à infiltrer également la structure de la WD et oeuvre depuis lors à son démantèlement. Il a d’ores et déjà établi la liste des membres qui constituent la WD.

Votre mission : Recueillir, dans le temps qui vous est imparti, les indices que notre agent a dissimulés à votre attention dans le repère de WD. Mettre ces indices en relation et récuperer cette liste  pour que nous puissions enfin agir. »

  • Le cheval du Joker

Cette pièce ouvrira fin août.

« Le Joker, votre maître de jeu dans cette aventure, s’est fait prendre sa reine et il rit jaune… Mais il voit rouge aussi et il n’a pas sorti sa dernière carte. Il compte sur vous pour la retrouver dans cet endroit qui n’est certes pas l’hôtel de la rue de la Paix mais qui recèle d’informations précieuses, à lire en diagonale. C’est sur son cheval qu’il doit partir la délivrer et l’emmener vers des cieux plus bleus. Réussissez et vous pourrez vous mettre au vert. Les dés ne sont pas encore jetés !

Votre mission : Recueillir, dans le temps imparti, les indices dissimulés dans cette pièce. Mettre ces indices en relation pour retrouver le cheval du Joker et lui permettre d’aller à dame. »

Ce que nous en avons pensé

Nous avons testé beaucoup d’escape games et celui-ci nous a un peu dérouté. Voyons ensemble pourquoi.

1) Le concept

60’Escape vous accueille au sous-sol d’un immeuble parisien. Passez la grande porte cochère et suivez les indications. Arrivez au sous-sol, vous êtes plongés dans une ambiance assez froide. Des sièges de TGV rétro du plus bel effet vous attendent pour votre briefing. Le personnel vous met tout de suite à l’aise avec leur sympathie.

2) L’énigme

Sans vous spoiler, l’énigme a commencé d’une manière plutôt inhabituelle. Nous étions une équipe de cinq et dès le début il y avait beaucoup à faire. Nous étions un peu déroutées car les techniques de fouilles sont beaucoup plus élargies et le raisonnement était différent de celui dont nous avions l’habitude. En effet, les indices ne dépendaient pas les uns des autres. Habituellement, nous suivons un scénario bien précis, là, l’approche est différente.

Amateur de nouveautés, cet Escape Game pourrait vous plaire !

3) L’ambiance/décors

  • Les décors sont plutôt bien réalisés. Ils restent à peaufiner car le jeu vient d’ouvrir.
  • Ils étaient en accord avec le thème de notre mission. (béton – lumière froide – poussière)
  • La pièce est plutôt spacieuse et cela permet une bonne mobilité à de grosses équipes.

4) Le niveau d’accessibilité

Pas besoin d’avoir fait math Sup/math Spé pour venir à bout des énigmes de 60’EscapeSeuls votre logique, votre sens de l’observation et votre cohésion de groupe vous permettront de remplir votre mission.

5) Le + par rapport aux autres escape games

60’ Escape organise chaque jeudi des session Célibataire :

« 1) Inscrivez-vous;

2) Complétez votre profil;

3) Nous nous chargeons du reste. »

Avons-nous rempli la mission ?

L’équipe était tellement impatiente de sortir que nous en avons oublié un des fondamentaux : fouiller minutieusement. Nous sommes quand même heureuses d’avoir participé à l’aventure !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De gauche à droite : Coralie, Fanny, Kyra (moi-même), Maria, Camille. 

Pour résumer

Verdict : un escape sympathique et accessible aux novices comme aux joueurs expérimentés. Contrairement à certains Escape Games, celui-ci est accessible (selon nous) à un public plus jeune (à partir de 12 ans).

  • Niveau de difficulté : 3/5
  • Taux de réussite : 15%
  • Les + : localisation : Gare de l’Est et l’accueil avec une équipe très sympa.
  • Le – :  l’accessibilité (il n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite).
Article réalisé par Camille Reul Lecryt.
Source : https://www.kissmygeek.com/55-jeux/test-les-infiltres-chez-60-escape

Cet article kiss my geek ont testé Les Infiltrés ! est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/kiss-my-geek-ont-teste-les-infiltres/feed/ 0
Escapegame.paris ont testé 60′ Escape ! https://60escape.com/escapegame-paris-ont-teste-60%e2%80%b2-escape/ https://60escape.com/escapegame-paris-ont-teste-60%e2%80%b2-escape/#respond Wed, 12 Oct 2016 14:32:13 +0000 https://60escape.com/?p=1141 Après tous ces tests, être blasé serait facile. Mais c’est sans compter sur l’ingéniosité des créateurs d’Escape Game. 60 minutes fait partie de ces enseignes qu’on aime. Situé à deux pas de la Gare de l’Est, l’Escape Game 60 minutes…

Cet article Escapegame.paris ont testé 60′ Escape ! est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>

Après tous ces tests, être blasé serait facile. Mais c’est sans compter sur l’ingéniosité des créateurs d’Escape Game. 60 minutes fait partie de ces enseignes qu’on aime.

Situé à deux pas de la Gare de l’Est, l’Escape Game 60 minutes vient d’ouvrir sa première pièce il y a à peine quelques jours. Cette enseigne a pour objectif de développer des scénarios de type « Agent Secret » où vos mission seront à la fois de vous échapper de situations périlleuses, de sauver le monde de conspiration internationales, …

Nous avons l’occasion de tester cette première salle : les infiltrés.

Le peach de contexte : une Organisation secrète, connue sous le sigle WD, a mis en place une stratégie maléfique visant à déstabiliser les traditions culturelles et intellectuelles de notre pays. Vous avez 60 minutes pour démasquer les protagonnistes de cette conspiration et vous enfuir !

Pour donner plus de réalisme à cette aventure, votre équipe sera séparée en deux dès le début du jeu … les membres des deux groupes seront alors menottés les uns aux autres pour donner plus de piment. Compte tenu de cette scénographie, nous vous recommandons de venir à 4 joueurs pour une expérience optimale (même s’il est possible de jouer avec des équipe de 3 à 6 personnes).

Les Infiltrés n’est pas notre premier escape game menotté et séparé. Compte tenu d’une pécédente expérience, notre niveau d’exigence était bas tellement nous avions été peu emballés. Ici la mise en scène est très intéressante. L’aventure est bâtie de telle façon que chaque membre de l’équipe doit être en quasi fusion avec son binome.

A l’instar de la majorité des Escape Games que l’on retrouve à Paris, vous n’aurez que peu de papier. Observation et manipulation seront les clés de votre évasion.

Une énigme bien construite, sans incohérence, des co-équipiers qui ressortent avec la banane (alors que nous fêtons notre 40 Escape Games) … il n’est pas utile de vous préciser que nous vous recommadons cette première énigme.

Que vous soyez parisien, touriste, ou en transit à la Gare de l’Est, n’hésitez pas à faire un tour au 130 Rue du Faubourg Saint-Martin !

Source : https://www.escapegame.paris/article/60-minutes-lart-de-levasion/#sthash.RWnsIZd9.dpuf

Cet article Escapegame.paris ont testé 60′ Escape ! est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/escapegame-paris-ont-teste-60%e2%80%b2-escape/feed/ 0
ESCAPE GAME – SPÉCIAL CÉLIBATAIRES https://60escape.com/escape-game-special-celibataires/ https://60escape.com/escape-game-special-celibataires/#respond Mon, 12 Sep 2016 14:30:58 +0000 https://60escape.com/?p=1138 Nous allons ouvrir des sessions spéciales célibataires très prochainement sur notre site internet.  Tout sera expliqué sur : www.60escape.com

Cet article ESCAPE GAME – SPÉCIAL CÉLIBATAIRES est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
Nous allons ouvrir des sessions spéciales célibataires très prochainement sur notre site internet.  Tout sera expliqué sur : www.60escape.com

Cet article ESCAPE GAME – SPÉCIAL CÉLIBATAIRES est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/escape-game-special-celibataires/feed/ 0
Jeux à taille réelle : originaux et stimulants https://60escape.com/jeux-a-taille-reelle-originaux-et-stimulants/ https://60escape.com/jeux-a-taille-reelle-originaux-et-stimulants/#respond Fri, 12 Aug 2016 14:29:39 +0000 https://60escape.com/?p=1135 Jeux grandeur nature ou jeux à taille réelle sont la nouvelle vague du jeu. Urbains, pleins de suspense, alliant aventure et réflexion, ils surprennent, font faire des découvertes, associent la stratégie personnelle et le jeu d’équipe. « 60 minutes escape », Live…

Cet article Jeux à taille réelle : originaux et stimulants est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>

Jeux grandeur nature ou jeux à taille réelle sont la nouvelle vague du jeu. Urbains, pleins de suspense, alliant aventure et réflexion, ils surprennent, font faire des découvertes, associent la stratégie personnelle et le jeu d’équipe. « 60 minutes escape », Live escape games, « Prizoners » ou « Hinthunt » n’auront bientôt plus de secret pour vous.

Les secrets des live escape games

On appelle live escape games tous les jeux à taille réelle consistant à s’échapper d’une pièce ou d’un bâtiment en se confrontant à des énigmes. Des dizaines de live escape games existent, souvent décalées, excellentes alternatives aux jeux de société. Ils permettent de confronter vos capacités de réflexion à des tortures cérébrales. Généralement, le live escape game prend place dans des lieux méconnus, pleins de charmes et de mystères. Qu’il s’appelle « Les infiltrés », « La Clé » ou « Prizoners », le live escape game est un défi à relever.

Quand les Patrons s’y mettent

Les entreprises organisent des parties de jeux d’escape pour motiver leurs équipes, resserrer les liens entre collaborateurs, développer les capacités de réflexion. Mais c’est également un bon moyen de s’échapper et de décompresser entre amis ou de rencontrer de nouvelles personnes.

Cet article Jeux à taille réelle : originaux et stimulants est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/jeux-a-taille-reelle-originaux-et-stimulants/feed/ 0
Les jeux d’évasion gagnent en popularité https://60escape.com/les-jeux-devasion-gagnent-en-popularite/ https://60escape.com/les-jeux-devasion-gagnent-en-popularite/#respond Tue, 12 Jul 2016 14:28:44 +0000 https://60escape.com/?p=1132 Pour jouer, on doit faire équipe avec des amis ou de parfaits inconnus pour résoudre une série d’énigmes qui permettront de s’«échapper» d’un lieu verrouillé, dans une courte période de temps. Impossible, cependant, de se fier sur son téléphone intelligent…

Cet article Les jeux d’évasion gagnent en popularité est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>

Pour jouer, on doit faire équipe avec des amis ou de parfaits inconnus pour résoudre une série d’énigmes qui permettront de s’«échapper» d’un lieu verrouillé, dans une courte période de temps.

Impossible, cependant, de se fier sur son téléphone intelligent pour trouver les réponses: les joueurs n’ont droit qu’à leurs propres connaissances, leur capacité à résoudre des problèmes et leurs coéquipiers pour réussir.

Depuis sa conception au Japon en 2007, plus de 10 millions de participants auraient joué au premier jeu du genre, le Real Escape Game. Et seulement trois pour cent d’entre eux auraient réussi à en sortir d’eux-mêmes. Scrap Entertainment a collaboré avec Company & Company pour implanter le jeu au Canada.

FROM CANADA

Scott McInnes, qui dirige Escape From the Time Travel Lab à Toronto, croit que les participants doivent être minutieux, savoir communiquer et savoir bien gérer leur temps.

«Les gens craignent parfois de se sentir stressés ou claustrophobes dans ce type de jeux, mais une fois à l’intérieur, ils sont vite distraits par les tâches qu’ils doivent accomplir», a-t-il expliqué.

Compte tenu du grand choix de divertissement de nos jours, quel est donc l’intérêt de cette expérience traditionnelle, sans technologie?

M. Silver estime que les jeux d’évasion répondent au besoin primaire de travailler en équipe et de créer des liens.

«Le jeu en ligne demeure avant tout une activité solitaire. Mais lorsque l’on se rend dans un jeu d’évasion ensemble, on s’appuie réellement, physiquement et intellectuellement, les uns sur les autres.»

source : https://journalmetro.com/actualites/national/762769/les-jeux-devasion-gagnent-en-popularite/

Cet article Les jeux d’évasion gagnent en popularité est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/les-jeux-devasion-gagnent-en-popularite/feed/ 0
Toulouse: Les escape game, c’est tendance https://60escape.com/toulouse-les-escape-game-cest-tendance/ https://60escape.com/toulouse-les-escape-game-cest-tendance/#respond Thu, 12 May 2016 14:27:55 +0000 https://60escape.com/?p=1128 Un jeu d’évasion gradeur nature où les participants font tourner leurs méninges pour trouver la clef des champs. C’est le nouveau concept des escape game, inventé en 2007 au Japon, qui débarque aujourd’hui dans la Ville rose. Après AdventureRooms qui…

Cet article Toulouse: Les escape game, c’est tendance est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
Un jeu d’évasion gradeur nature où les participants font tourner leurs méninges pour trouver la clef des champs. C’est le nouveau concept des escape game, inventé en 2007 au Japon, qui débarque aujourd’hui dans la Ville rose. Après AdventureRooms qui a ouvert la voie en février, c’est la société Néo Arcadia qui lance une salle d’escape game située dans la rue Bayard.

Une salle Cluedo et un cachot

Le but du jeu baptisé Enigma Escape est de s’évader d’une pièce thématisée, en groupe de trois à cinq personnes. Le tout en moins d’une heure. Pour y arriver, il faut résoudre une série d’énigmes à travers différentes salles secrètes. «Le jeu mise avant tout sur la réflexion et il n’y a rien d’effrayant dans les salles, explique Romain Durand, l’un des deux gérants de Néo Arcadia. La première salle propose de trouver le meurtrier de Pierre Rousseau, un peu comme au jeu du Cluedo. La deuxième énigme se passe quant à elle au sein d’un cachot où les joueurs doivent s’échapper avant le retour du propriétaire».

Ouvert depuis le 21 avril, ce nouveau concept qui tend à élargir la clientèle de cette salle de jeu toulousaine vise une clientèle jeune et les comités d’entreprise. Le jeu se joue en groupe, de trois à cinq personnes pour des tarifs compris entre 15 et 29 euros par personne.

Source : https://www.20minutes.fr/toulouse/1595483-20150426-toulouse-escape-game-tendance

Cet article Toulouse: Les escape game, c’est tendance est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/toulouse-les-escape-game-cest-tendance/feed/ 0
The Art of the Escape Room https://60escape.com/the-art-of-the-escape-room/ https://60escape.com/the-art-of-the-escape-room/#respond Tue, 12 Apr 2016 14:26:53 +0000 https://60escape.com/?p=1125 David Spira’s team is ready. No need for inspirational speeches—the adrenaline (aided by plenty of caffeine) is flowing. They cross the threshold, and the door locks behind them. The seven men and women briskly attack the room, tugging at drawers,…

Cet article The Art of the Escape Room est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>

David Spira’s team is ready. No need for inspirational speeches—the adrenaline (aided by plenty of caffeine) is flowing. They cross the threshold, and the door locks behind them. The seven men and women briskly attack the room, tugging at drawers, trying to lift a print off the wall. Spira flips the rug over, shouting out his discovery into the swirl of an increasing din.

Room escape games lock players in a room where they must seek clues and solve puzzles tied to a story or theme to escape before time runs out, usually in one hour. Already a worldwide phenomenon, room escapes are suddenly hot in America, even capturing the attention of university researchers and corporate marketers. Scott Nicholson, director of the Because Play Matters game lab at Syracuse University, praises the games’ interactive nature. “They allow people to leave the world of screens and engage face to face,” he says, adding that “because room escapes offer different types of challenges, each member on a team has a time when they are able to be the hero.”

In Spira’s group, Lindsay Froelich and Lisa Radding thrive on word puzzles, Jason Lisnak is the numbers guru and Jason Cascio is “the hacker” looking for ways to circumvent the designed sequence of puzzles. Spira, the leader of his group of friends, has also become what seems to be America’s first room escape blogger and reviewer.

Try Newsweek: subscription offers

The first five minutes for Spira’s team are “organized chaos,” says Froelich. “We turn the room over.” They developed this tactic of gathering all the puzzles and clues immediately, says Lisnak, because the first time Spira and his friends tried a room escape, they made a bad rookie mistake. “We were trying to solve one puzzle for 10 minutes, but it turned out we were missing a clue that was in the cushion of the chair I was sitting on,” he says with a cackle.

They can sometimes be too thorough. Once, while playing a game housed in a former medical office, Spira found a urine sample. He snatched it eagerly and carried it around, certain it was a clue. It was actually trash that had been left behind.

After being born as point-and-click computer games like Crimson Room, the live version began in Japan in 2007, spread throughout Asia and reached Eastern Europe by about 2011, becoming especially popular in Budapest, Hungary. A Japanese import, SCRAP, arrived in San Francisco in 2012. There was little competition for years, but in the past 18 months these games have proliferated at an astonishing rate. Jonathan Murrell, co-founder of the Nashville Escape Game, which opened last May, was recently in Florida launching a second location, with plans for follow-ups this year in Pigeon Forge, Tennessee, and Austin, Texas.

“They’re cropping up faster than we can keep track of,” says Spira. “The good ones really are works of art.”

Marty Parker, owner of Room Escape Adventures, estimates there are more than 80 locations and expects more than 300 by year’s end. He opened his first in Chicago in December 2013 and now has rooms in 18 American cities, plus three abroad. A voluble pitchman, Parker, who has worked as a day trader and a team mascot, and now promotes mud runs and tomato fights, was “looking for the next thing in the active entertainment industry.” His games are among the few rooms with live actors—each has a chained-up “zombie” who tries to attack players.

Most owners got involved because of an interest in game design and puzzles. Jeff Hsin was an IBM computer engineer who partnered with an electrical engineer and a mechanical engineer to create the Exit Game in Los Angeles, which features things like a laser wall that trips an alarm. “We wanted to design one a little more high-tech,” he says. “Our strength is our Hollywood magic. You should feel like you’re in Ocean’s Eleven.”

Back at the Hydeout at Mission Escape Games in New York, Spira’s team combines pieces found in one area with a clue from another and suddenly hear a creaking sound. A secret passage opens to another room. (Room owners request that few details be divulged; however, Mission Escape founder Derek Tam says the creaking noise as the passage opens is real but he has to pipe it in a second time because players otherwise “just think this old Chinatown building is making weird noises, and they ignore it and don’t see the passage.”)

Room escapes have undergone a rapid evolution, with a greater emphasis on what designers call “the wow factor”—black-light, secret passages and trapdoors are increasingly regular features. Murrell tries imagining an effect—“It would be really cool if players pushed the dynamite down and the wall blew up”—then has his custom builders find a way to pull it off.

In the better rooms, the early reliance on number puzzles and locks has also given way to a more elaborate mix of puzzles and clues. Some alternatives are simply inventive: Jason Cascio from Spira’s team says his favorites have included one in which Spira had to use an endoscope on a CPR dummy and another in which they had to use binoculars to find a clue on a restaurant sign down the block. “I’m a nerd for these puzzles,” says Murrell, but he knows not everyone is as captivated. “If it’s all number games, my wife just shuts off.”

Most Shared

Assange: How ‘The Guardian’ Milked Edward Snowden’s Story
Shares: 7.9k
Homeless Millennials Are Transforming Hobo Culture
Shares: 5.6k
Hillary Clinton’s Big Benefactor Has Trade Links with Iran
Shares: 3.9k
The Souls and Stories That Vanished in the Armenian Genocide of 1915
Shares: 3.5k
ISIS Replace Injured Leader Baghdadi With Former Physics Teacher
Shares: 1.8k

Most Read

Homeless Millennials Are Transforming Hobo Culture
The Twists and Turns of NASCAR Driver Kurt Busch’s Breakup
SiriusXM Denies Entry to Former Radio Host Anthony Cumia
Hillary Clinton’s Big Benefactor Has Trade Links with Iran
Assange: How ‘The Guardian’ Milked Edward Snowden’s Story

There is also a greater emphasis on themes and stories. “You want to suspend reality and feel like you’re in an alternate universe with your friends,” Radding says. Parker adds that the players need to feel the clues are connected, not random. Spira points to a Time Travel game from SCRAP where one room in “the past” allows players to change the room in “the present” to help solve puzzles. On the other hand, Spira says, SCRAP gets bogged down in obscure math problems: “Their games feel like 10 minutes of cinematic movies wrapped in 50 minutes of mind-numbing homework.”

SCRAP, like the puzzles in Japan, prides itself on a success rate in the single digits. “The Japanese don’t care if you get stuck, but American audiences are not like that,” Murrell says. This is a night out of entertainment, “and if you get stuck, you get bored.

“The success rate is one of the biggest debates we have,” he says, adding that his Nashville games are solved perhaps 35 percent of the time. Many places have games with success rates in the 20 percent range but offer one more challenging game. “It needs to be a substantial challenge to feel worthwhile. Also, if you lose and everyone else is escaping, you’ll feel like an idiot.”

Some places allow players to request a limited numbers of hints, while others provide as many as needed. Eric Siu, co-founder of Mystery Room NYC in Manhattan, has a timed checklist, and if he sees players struggling, he’ll give a hint. “We would love it to be completely organic, but without clues 90 percent of the people would not get their money’s worth and the industry would collapse,” Parker says.

For 35 minutes, the team makes steady progress. But Lisnak gets stuck on a crucial number pattern, finally passing it off to Tara Lyons, 22, who had been trying to solve lock combinations with Jackie Vance, 29. No luck. Frustrated, they relent and ask for a hint, then moan when they realize they had accidently placed a crucial piece of information in their “solved” pile. With that, the pattern is easily solved, and the answers click into place.

This year and next will be a time of rapid expansion for the industry—Spira points to Las Vegas as an underserved market—but everyone sees a saturation point coming. Nicholson and Rik Eberhardt, who runs the MIT Game Lab, say the key for designers is to figure out how to swap out puzzles quickly without undermining the story so customers can replay rooms.

Radding says customer service will become a decisive factor. “There are plenty that can design good puzzles, but many are geeks and nerds who are not good with people, so customer service can be lacking,” she says. “The ones that will survive are the ones who can run a business.”

There are also new avenues for growth. Parker says a large percentage of his business is companies looking for fun team-building exercises. “They learn there’s no quick path to success, that it’s OK to take risks and be wrong, that there’s a process and it requires teamwork,” he says.

Meanwhile, Tam hosted a Penguins of Madagascar room for DreamWorks last year, and NBC Universal’s USA Network worked with New York City’s Escape the Room to promote its archaeology adventure series Dig with rooms in three cities and at two Universal theme parks.

Given the need to build relationships with fans and the potential for reaching “the nerd audience coveted for fantasy and sci-fi projects,” Spira thinks there’ll be more sponsored room escapes coming soon.

And Nicholson sees room escapes as an educational tool for museums and other places. He’s designing one for Fort Stanwix National Monument in Rome, New York, that will rely on ways the army concealed messages during the American Revolution, teaching both the history of the fort and the time period. “The potential for these games to be learning tools is significant,” he says. As for the growth of room escapes, he adds, “We haven’t seen anything yet.”

With 17 minutes to spare, Spira’s team escapes the Hydeout. They share a postmortem with Tam, then head for a celebratory dinner at a Greenwich Village burger joint. The conversation there spans many topics but can’t escape room escapes: Froelich will soon try one in Dublin; Lisnak and Lyons will play one in Rome.

As they stand on the sidewalk saying goodbye, Cascio looks at the restaurant’s awning, studying the street address. “When you play these games, you see numbers and patterns everywhere,” he says. “You start thinking everything is a clue.”

Source : https://www.newsweek.com/2015/05/01/art-escape-room-323150.html

Cet article The Art of the Escape Room est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/the-art-of-the-escape-room/feed/ 0
Escape game, la nouvelle évasion https://60escape.com/escape-game-la-nouvelle-evasion/ https://60escape.com/escape-game-la-nouvelle-evasion/#respond Sat, 12 Mar 2016 15:25:56 +0000 https://60escape.com/?p=1122 Une équipe, une heure et une salle fermée dont il faut s’échapper: c’est le concept des «escape rooms» qui font fureur en famille ou entre amis. Dans certaines, les enfants sont admis… Dans une pièce décorée selon un thème, les…

Cet article Escape game, la nouvelle évasion est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
Une équipe, une heure et une salle fermée dont il faut s’échapper: c’est le concept des «escape rooms» qui font fureur en famille ou entre amis. Dans certaines, les enfants sont admis…

Dans une pièce décorée selon un thème, les participants doivent observer leur environnement, raisonner et collaborer pour dérouler l’histoire et déverrouiller la porte avant que les soixante minutes ne soient écoulées.

«C’est un loisir non discriminant, explique Benoît Bouthinon, de The Escape Hunt Experience. Il ne faut pas de condition physique ou de connaissances particulières pour jouer. Ça fait principalement appel à la logique et l’observation. Les enfants plus jeunes peuvent s’amuser également parce qu’ils sont contents de jouer en famille, d’ouvrir des cadenas.»

Un maître du jeu surveille la partie filmée via une caméra pour souffler des pistes aux moins inspirés.

C’est à Singapour que Benoît Bouthinon a découvert les escape games. «Là-bas, c’est une activité du week-end comme une autre.» C’est aussi en Asie, où le phénomène a émergé il y a quelques années, que Nicolas Tsurukawa (Evasion Room) a été initié. «Au départ, c’était un loisir en ligne. Puis, certains se sont dit qu’ils pouvaient reproduire ces jeux de “ point’n’click ” dans des décors physiques. Il y a eu des pop up éphémères, puis des entreprises ont créé des salles fixes. En Europe, c’est arrivé par la Hongrie et ça s’est étendu aux grandes capitales.»

L’onde de choc a atteint la Belgique à la fin de l’année dernière avec l’ouverture de la franchise The Escape Hunt Experience et de salles indépendantes (voir ci-contre). «Beaucoup de gens passent leur temps devant des écrans, pendant leur travail ou en soirée, note Nicolas Tsurukawa. Alors ici, une des choses qui plaît aux participants, c’est de faire une activité ensemble durant laquelle ils peuvent se parler. Soudain, ils ont aussi l’occasion de fouiller dans une chambre, de tout retourner, ce que la vie ne permet pas de faire. Et contrairement à un jeu de plateau, ils sont totalement plongés dans un univers. Ils décrochent.»

Il n’y a pas que les indices qui sont mis au jour durant l’expérience… Le jeu peut aussi en dire long sur le tempérament des participants. «À l’écran c’est flagrant, explique Benoît Bouthinon. On repère les leaders, ceux qui ont de bonnes capacités d’organisation, ceux qui écoutent les autres ou au contraire coupent sans cesse la parole, ceux qui sont persévérants,..»

Certains recruteurs intègrent d’ailleurs déjà cette activité dans leur processus d’embauche.

Source : https://www.lavenir.net/cnt/DMF20150411_00631486

Cet article Escape game, la nouvelle évasion est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/escape-game-la-nouvelle-evasion/feed/ 0
Le phénomène escape games https://60escape.com/le-phenomene-escape-games/ https://60escape.com/le-phenomene-escape-games/#respond Tue, 12 Jan 2016 15:23:37 +0000 https://60escape.com/?p=1110 Le concept est tout jeune et s’est vite implanté en France, où les salles ont fleuri à Paris et s’ouvrent en province ce printemps. Comme son nom l’indique, « l’escape game » est un jeu d’aventure où il faut parvenir à s’échapper…

Cet article Le phénomène escape games est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
Le concept est tout jeune et s’est vite implanté en France, où les salles ont fleuri à Paris et s’ouvrent en province ce printemps. Comme son nom l’indique, « l’escape game » est un jeu d’aventure où il faut parvenir à s’échapper d’une pièce, en un temps donné le plus souvent assez court.

Et pas question de s’inventer tout un monde autour d’un jeu de plateau : là, c’est pour de vrai. Par groupes de 3 à 10 amis selon les jeux (15 à 30 € par personne), les joueurs sont enfermés dans une pièce mystérieuse, au décor fourni, dont ils doivent percer le secret en débusquant assez d’indices pour s’en échapper.
Seule certitude : il faut sortir
Certaines salles n’ont pas de nom, les joueurs n’ont aucune idée de l’endroit dans lequel ils mettent les pieds, tout juste aiguillés par une indication sur l’époque et le lieu où se déroule leur quête (voire aucune indication, comme chez B.r.a.i.n, à Rennes).
La seule certitude, c’est qu’il faut sortir de la pièce. Lâchés à l’intérieur, ils ont ensuite entre 45 minutes et une heure pour comprendre leur environnement et ce qu’on attend d’eux. Fouiller les cachots de la Bastille au milieu du XVIIe siècle, trouver une éventuelle porte dérobée, activer des mécanismes secrets, une vraie aventure qui demande à tout le groupe de s’activer ensemble.
Ambiances médiévales, futuristes, exotiques
D’autres jeux donnent au contraire une mission bien précise à accomplir en un temps aussi serré, mais sans savoir par quels moyens. Comme trouver un antidote à un virus qui devrait commencer à ravager l’humanité au bout du temps imparti (Team Break, à Paris), trouver une bombe et la désactiver ou libérer des esprits prisonniers d’un manoir hanté, démasquer (et fuir) le meurtrier d’une danseuse de cabaret (Casse-Tête bordelais, qui ouvre en avril).
La bande-son, le décor, les ambiances tantôt médiévales, tantôt futuristes ou exotiques (comme le jeu Very Bad Trip, de la boîte Marseillaise Time Out, censé se passer à Phuket, en Thaïlande) plongent les joueurs dans un univers parfois spectaculaire.
Expérience immersive
Certaines sociétés, comme Prizoners, à Paris, ont même ouvert des salles bardées d’astuces technologiques, avec talkie-walkie ou Oculus Rift (mas­que de réalité virtuelle) qui augmentent l’expérience immersive. L’équi­pe, plongée dans une ambiance prenante, perd souvent du temps à comprendre ce qu’elle fait là. Aussi, il reste assez rare que le groupe parvienne à s’évader de la pièce, tant l’univers est déconcertant.
L’expérience est à vivre, même si la mission n’est pas remplie, et la plupart des équipes, frustrées de ne pas avoir trouvé la solution elles-mêmes, reviennent tenter leur chance. Mais les concepteurs en profitent parfois pour changer le scénario et préserver le mystère
Source : https://www.directmatin.fr/loisirs/2015-04-12/le-phenomene-espace-games-702783

Cet article Le phénomène escape games est apparu en premier sur 60 Minutes Escape.

]]>
https://60escape.com/le-phenomene-escape-games/feed/ 0